Logo i-trans

Le forum I - TRANS - Transsexualité | Transidentité - Info et Rencontres

Le forum trans - Transsexuelles, transsexuels, transgenres, hermas et autres humains de tous genres.


Entraide, droits civiques, droit à l' autodétermination sexuelle et fun

Nous sommes le 24 Jan 2018 06:59

Heures au format UTC [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Cacaboudin, ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer de messages ou poster d’autres réponses.  [ 157 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3, 4, 5 ... 7  Suivante
Auteur Message
Message non luPosté: 22 Nov 2008 22:47 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 18 Avr 2006 15:59
Messages: 1662
Je vais vous conter mon séjour à l'hôpital Lyon Sud de Lyon ( Pierre bénite ) où j'ai subi, une vaginoplastie, oeuvrée par le Docteur Nicolas MOREL JOURNEL, chirurgien général, urologue, andrologue.

Mon récit a un but et un seul, est de laisser un témoignage écrit sur le déroulement d'une vaginoplastie, pratiquée en France, à Lyon, sur une personne atteinte du SIDA.

Oui car il est important pour toutes les transsexuelles atteintes du VIH comme moi, qu'elles sachent, qu'il est possible de se faire opérer en France, en ayant suivi un protocole officiel. Ne baissez pas les bras, battez-vous, le moral dans cette maladie est le moteur premier pour combattre ce virus. Alors aimez la vie, dégustez là, et tout est possible, même un parcours transsexuel, encadrée bien sur, par des professionnels et en suivant une hygiène de vie irréprochable.

Je demanderai aux différentes personnes qui ont pour habitude de monter aux barricades sur les « bouchers, charcutiers, français «  qui opèrent, d'ouvrir un énième sujet à ce titre mais de ne pas polluer ce post par respect, MERCI.
Je ne répondrai à aucune polémique.

Je vais faire en sorte de relater de façon la plus authentique et précise lé déroulement de mon opération.

Par avance, excusez moi pour les fautes d'ortographe.

****

Nous sommes le dimanche ** ***** ****, il est *****, je suis seule dans ma chambre, enfin non, heureusement mon écriture m'accompagne.
J'entends les cries d'enfants dans le couloir, les familles viennent visiter leurs proches.
Le personnel hospitalier est très attentif.
Un peu de vague à l'âme, je me dis que ma famille est loin, de tout cela, ma famille est très loin, plus là.

Je suis arrivée à 15h15 aux Hôpitaux Sud de Lyon à Pierre Bénite, le mercredi *********, après un déjeuner dans un quartier typiquement lyonnais, à la Croix Rousse, accompagnée d'une amie, *********, .
Je n'ai pas été très présente durant ce déjeuner, comme tout le mois qui a précédé d'ailleurs, une sensation indéfinissable.

Nous arrivons au 2ème étage, service urologie, le personnel nous demande de repasser dans 30mn, c'est la relève, nous obéissons.

Une femme me fait visiter la chambre, une chambre individuelle, avec une salle de bain privée, une penderie, armoire, une baie vitrée avec vue sur le ciel ( une pleine lune, ce soir ) et un écran plasma sur le mur. L'aide soignante m'explique le fonctionnement des différentes télécommandes, lits, TV, Stores, etc... et le fameux « appel d'urgence ».

Je me retrouve seule avec *********,
Puis vient le balai des médecins, anesthésistes, générales, infirmières et aides soignantes. Toutes ce personnel soignant essaie de me mettre à l'aise, en vain. Je me suis réfugiée dans une peur panique depuis un mois et d'une profondeur abyssale depuis 2 heures...

Une aide soignante, passe par là, me voit, décèle sur mon visage mon désarroi, mon inquiétude, une certaine tristesse et là elle me pose une question d'une extrême violence : «  Madame X, vous êtes sure de ce que vous faîtes ? «  et elle repart.

Je m'effondre. Je viens de comprendre l'absence dans la quelle je m'étais réfugiée depuis un mois, j'avais occulté volontairement cette vraie question.
«  Ça vaut vraiment le coup d'y passer ? Que tout s'arrête ? « 
Cette aide soignante, malgré sa maladresse, avait réveillé en moi, la vrai question « vivre ou mourir ? »
Mes bagages posées dans ma chambre, représentait la vie, donc je repartais, si je restais, je mourrai à cause de mon VIH.
Voilà mon état d'esprit à 12H00 de l'intervention. Une heure après, *********, est partie après avoir essuyé une tempête de larmes ( je t'aime ).

Mon homme est arrivé. Nous avons passé un long moment dans la pénombre, il m'a évoqué ces années passées ensemble et là nous en étions à ce jour. Je n'ai pas arrêté de pleurer, de me serrer dans ses bras, je l'aime tant, il m'a entouré de ses bras, il m'a réconforté, réconforté mais j'étais inconsolable. Je pensais ne plus jamais le revoir. Une déchirure, ma déchirure.

Mon est amour s'en est allé.

Je me suis retrouvée face à moi-même, il était temps, c'était une nécessité. Les valises, la chambre, je ne savais pas.
Mon état de santé, ma séropositivité, mon corps allait-il tenir le coup ? Et en même temps ce serait une belle mort ?!!!
Et c'est là où le déclic a eu lieu. « Je suis là dans cet hôpital pour une opération vitale, quoiqu'il se passe, elle est vitale, alors maintenant, tu vas te battre ! »

A ce moment là, une infirmière passe et m'explique qu'à 05H30, elle me réveillera, me donnera une prémédication et je partirai au bloc.
Elle a eu les mots justes «  vous êtes dans cet hôpital car vous êtes malade, cette intervention chirurgicale va vous soigner , alors soyez courageuse, promis ? Promis !
Puis un ami de Mimizan m'a téléphoné, j'ai pleuré, pleuré, pleuré, j'ai raccroché, puis je me suis réfugiée dans la foi.
Je n'ai pas dormi de la nuit.

A 05H30, je suis allée me doucher. L'infirmière de la veille est arrivée, et m'a donné mes petites pilules.

A 07H30, les infirmières anesthésistes et du bloc, sont venues me chercher. Deux femmes extraordinaires. Elles ont préparé la table d'opération soigneusement, je m'y suis allongée, j'ai posé les pieds dans les étriers, elles m'ont recouverte d'un drap chaud, je me suis sentie dans un confort total.

Je suis à l'entrée du bloc, j'y resterai 10mn environ. Puis les infirmières me font entrer dans le bloc opératoire.
Autour de moi, s'affairent , étudiants, internes, infirmières, aides soignantes, anesthésiste.
Trois gros phares s'allument. Il y a beaucoup, beaucoup, de monde. Je commence à paniquer.
L'infirmière me collent les sensibilisateurs pour mesurer mon pouls, sur la poitrine. Elle me pose le cathéter, puis branche l'électrocardiogramme et là j'entends mon cœur battre, plus je l'entends, plus il bat vite.

Mon chirurgien, vient me saluer, il me caresse le bras et me rassure. Je tiens à rendre un hommage au docteur MOREL JOURNEL, un homme extraordinaire, un être humain, humain. Une personne exceptionnelle que je n'oublierai jamais. Docteur, vous avez tout mon respect. Vous m'avez téléphoné la veille de mon opération, vous n'aviez pu vous déplacer. Vous m'avez touché, vous m'avez donné beaucoup de votre temps, de votre vie, pour me rendre heureuse, je vous en saurai indéfiniment reconnaissante. Merci.

Puis l'infirmière anesthésiste demande auprès de son supérieur une seringue pour m'injecter le produit qui me détendra , mon cœur bat plus que la chamade, 177.

«  Je vous injecte ce produit, vous allez commencer à vous détendre, à tout à l'heure.... »


Madame X, Madame X, vous êtes en salle de réveil ! Ouvrez les yeux !

Je ne peux rien faire, je les entends mais je ne peux rien faire. Je suis trempée, les infirmières m'essuient. J'ai chaud, elle me vaporise de l'eau à l'aide d'un brumisateur , sur le visage et les lèvres. Je fais une mauvais réaction à la morphine. Elles me branchent sous oxygène.
Petit à petit, je reprends mes esprits, mais les nausées me viennent. Elles me soignent, cela dura deux heures.

Je suis remontée dans ma chambre. Mon « *********,  » que j'ai demandé dès mon réveil, m'a t-on dit , est près de moi.
Je le sens, je le vois. Mais je suis dans un état de sérénité et de détente totale. Mon amour me dira plus tard «  jamais je ne t'ai vu si détendue, calme, reposée, tu étais si belle, et quand tu m'as appelé « *********, », j'étais heureux.

Toutes le heures, un défilé d'infirmières, tension, pouls, température. Un marathon commence pour moi. Un marathon qui va durer 6 jours, mais qui est nécessaire. Je n'ai pas fait une nuit complète durant tout le séjour à l'hôpital soit 8 jours, hormis une.....

A J+1, le drain commence à me faire mal. Toujours le même balai d'infirmières à toute heure de la nuit et du jour. Elles me promettent, que le drain me sera enlever le lendemain.

Chose faite, dès J+2. Je n'ai jamais ressenti une telle douleur. L'impression que l'on me tirait mes viscères, mes chairs. Une douleur violente, qui m'a fait souffrir terriblement, malgré la douceur et le professionnalisme de l'infirmière. J'ai pleuré.

J+2 le soir, la sonde me fait terriblement mal. Je le signale, on me donne durant la nuit un « potion magique » qui me calme la douleur immédiatement. Je trouve le sommeil , curieusement.

J+3, le matin, je suis réveillée par l'infirmière. Je suis détendue, j'ai tellement bien dormi. Elle vérifie le pansement, donc soulève le drap, et là........ hémorragie, j'ai perdu beaucoup de sang durant la nuit, d'où mon sommeil profond. L'équipe soignante s'occupe de moi et arrête l'hémorragie, du à l'urètre.
J'ai été très choquée par cette vision d'horreur, mais ce n'était rien.

J+4, je suis transférée en ambulance à l'hôpital Henri Gabrielle, où mon chirurgien m'attend. Il m'installe dans son bloc opératoire, et me dit, il faut que vous soyez courageuse, et nous allons y arriver. Il me fera quatre point de suture et tout rentrera dans l'ordre.
Il décide de m'enlever la sonde urinaire qui me fait terriblement mal. Je suis transférer de nouveau aux hôpitaux sud.

Toute l'après midi, j'urine, en filet, je ne comprends, cela me demande un effort terrible, je suis fatiguée. Mon chirurgien passe le soir, je lui fait part de mes problème, il me fait une échographie. Ma vessie est pleine, il faut me sonder de nouveau. Chose faite après une crise de tétanie.

Journée très violente, éprouvante, j'ai beaucoup souffert moralement et physiquement, je n'en peux plus.

J+5 J'essaie d'aller à la selle.... J'y passe une demi heure, j'ai très mal, il ne faut pas que je force,mais j'ai très mal. Au bout de 30mn, je me sens partir, juste le temps d'atteindre « l'appel d'urgence » je fais un malaise « vin gal. » Les infirmières me portent dans le lit, je suis livide, je tremble, on me demande si j'ai des douleurs dans la poitrine, non !. Je reprendrais mes esprits au bout d'une heure, j'ai eu très peur.

Je recevrai un traitement de gelée pour « lubrifier » la paroi intestinale, durant toute la journée. Le lendemain, l'efficacité du produit fit ses preuves. Je fus soulagée.

J+7 on m'enlève la sonde, j'ai eu durant ces deux derniers jours un traitement anti inflammatoire pour l'urètre, j'urine normalement, je suis sauvée soulagée, car conditions sinéquanones pour que je ne sois pas sonder de nouveau.

Je précise qu' à J+2, je me suis mise debout. J+3 quelques pas dans la chambre. J+4 pas dans le couloir avec la kinésithérapeute. J+5, je fais deux aller retour seule, dans les couloirs.
J+6, je me déplace seule, mais les points de suture me tirent, j'y vais doucement, à ce jour encore. J'ai beaucoup de mal dans les côtes... Je suis prudente mais me force à marcher comme demandé par les médecins.

Je veux signaler aussi, que durant tout mon séjour du début à la fin, je n'ai eu aucune douleur sur le champ opératoire. Je n'ai pas de pompe à morphine ( vu la réaction en salle de réveil ) mais je n'en aurai pas eu besoin. J'ai eu des antalgiques pour calmer les tiraillements tout à fait supportable, douleur, 4 sur une échelle de 0 à 10.

Je continue les antalgiques à ce jour. 1 dose et demie par jour au lieu de 4 au tout début du traitement.

A ce jour, je fais des lavements vaginaux, 3 fois par jour, j'ai une profondeur situé entre 10 et 12 cm, je n'en demandais pas tant, sans greffe; qui plus est.

Je commencerai l'apprentissage des dilatations, lundi matin, à l'hôpital henri Grabrielle, où mon chirurgien m'attend en consultation de jour et pour une première contre visite.

Je suis chez moi à J+8, je me repose.

Esthétiquement, je ne peux rien dire, sur la satisfaction ou pas..... il faut attendre un mois, mais je dirai que plus les jours avance et plus mon sexe est beau.

Je suis un peu inquiète sur la sensibilité de mon clitoris, je ne peux y toucher, c'est du 220 Volt, il me tarde de voir mon chirurgien, pour savoir ce qu'il en sera.

Pour conclure, je suis heureuse, d'y être arrivée.

Ravie, d'avoir été opérée en France, j'admire les filles qui partent si loin, je n'aurai pas pu.

Le personnel soignant, de l'hôpital, a été exceptionnel, une qualité de soins au delà de toutes mes attentes, ainsi que leur respect.
Je me dis que la partie n'est pas gagnée. Je ne suis qu'à J+9. Je suis anxieuse, j'ai peur de me faire une infection, une nécrose, etc.... C'est mon côté anxieux de nature.

Mais ce qui me rassure, est que j'ai été opérée à côté de chez moi, que si un problème arrive, mon dossier médical est au service uro logique de Lyon. Que pour tous soins post opératoires si nécessaires, des professionnels me connaissent, m'ont soigné, et le Docteur Morel Journel sera toujours là pour moi. En cas d'urgence, je ne suis pas une inconnue au sein de cette unité médicale qui m'a suivi et cela c'est un soulagement.

Voilà, je vous ai tout dit, avec la plus grande simplicité et vérité.

Je me répète, ce récit, je l'écrit pour informer, aider, faire espérer mais pas pour polémiquer.

Bise,

Ewa

PS: Merci à toutes les personnes ( que je connais ) qui m'ont soutenu, téléphoniquement, vous vous reconnaitrez.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
Message non luPosté: 22 Nov 2008 22:57 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 13 Oct 2003 18:20
Messages: 694
Localisation: Paris
Très émouvant ton témoignage, Ewa.

Bises MA


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: re
Message non luPosté: 22 Nov 2008 23:14 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 21 Fév 2006 11:09
Messages: 1029
Localisation: Mondes Entrelacés
"joli carnet de route" repose toi bien les Fées pensent a TOI :wink:

Bises Ewa

Jeanne

_________________
Meme si je ne parviens pas à décrocher la Lune,
Je resterais toujours parmi les Etoiles.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
Message non luPosté: 22 Nov 2008 23:16 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 09 Fév 2008 23:54
Messages: 643
mille bisous Ewa merci les larmes de joie que j ai pleurée pour toi ,etait un bonheur de te sentir si bien maintenant je croise les doigts pour que ca continue et tu est bien entourer tu as un doudou qu elle chance moi aussi mais ca fait trente ans que je les pas lavé je sais pas si j oserais le sortir un jour celui la
bisous misss
tu a pris tu temps pour nous ,mais pense a toi a te reposer

_________________
OSEZ DIRE LE VRAI , PLUTOT QUE L AGREABLE......


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
Message non luPosté: 23 Nov 2008 00:35 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 29 Juil 2004 08:36
Messages: 128
Localisation: Isère
Très touchée par ton récit.

Je suis admirative que tu ais trouvé la force d'affronter la mort pour vivre vraiment.

Patience, patience, il faut du temps pour que les tissus "reprennent" leur place. Les filles de naissance mettent des années à apprivoiser leur sexe. Nous, nous sommes obligées de le faire en "accéléré"... mais patience quand même.

Je te souhaite tous mes voeux de rétablissement, et bienvenue dans la grande famille des "fendues".

Ta description de l'équipe lyonnaise m'a rappelé mon passage chez Morel Journel pour une intervention complémentaire... J'avais eu le même sentiment que toi sur ce médecin ainsi que sur l'équipe soignante. Tout n'est sans doute pas parfait mais ici aussi des choses sont possibles, de qualité et dans le respect de nos personnes.

Repose-toi bien
i love you


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
Message non luPosté: 23 Nov 2008 09:37 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 05 Nov 2008 09:09
Messages: 71
Bonjour Ewa

Je ne vous connais, étant nouveau sur le forum. Toutefois, votre récit m'a beaucoup touché et, je tenais à vous apporter mon soutien dans cette douloureuse épreuve.

Vous êtes une femme forte, pleine de détermination et de courage. Je me permets de vous saluer bien amicalement. Uranus. A bientôt de vous connaitre mieux.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
Message non luPosté: 23 Nov 2008 11:30 
Hors ligne
Modératrice/teur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Mar 2006 13:52
Messages: 2310
Localisation: rhone alpes
Recit passionnant et emouvant.
Phrases courtes,mots simples sans ambage d'ou un recit captivant.
Repose toi bien,bisou a ton doudou et pas de folies de ton corps....
i love you i love you

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
Message non luPosté: 23 Nov 2008 12:10 
Hors ligne

Inscription: 18 Déc 2006 14:29
Messages: 3385
C'est vrai que ça se lit comme un roman, ce témoignage, qui va droit à l'essentiel, un texte aéré pour la forme, et pour le fond, un récit très émouvant, comme dit christine, c'est vrai, comme si on le vivait de l'intérieur avec toi, Ewa!

J'ai été sincèrement émue en le lisant, et toute ta sensibilité, et en mème temps ta force de caractère qui émane de ton témoignage palpitant, comme un bon roman, celui de ta vie!

Bisous fort!

Célia

_________________
Tout ce qui ne me tue pas, me rends plus forte!


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: re
Message non luPosté: 23 Nov 2008 12:24 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 21 Fév 2006 11:09
Messages: 1029
Localisation: Mondes Entrelacés
les 2C FAN DE BERT REUNIS :) INVISIBLES

Les ceux-ce de la-bas, jai tendu des pièges pour rendre ce phénomène multi étiquettes au clair, et de s'in quiétés des dispaitions soudaines

Un peu kamikaze le connais le mot RESPETsurtout de la peronne Humaine

Les ceux d'ici montrer vous vrais visages et de bien réfléchir avnt de jouer a la speaned virtuelle

UN PETIT INTERLUDE S'impose et une PRISE DE CONSCIENCE AUSSI

LE SAGE EST UN VIEU CHENE FIABLE BIEN ENRACINé, ses Disciples ouvrez Votre Oeil

Merci..J'attends un ou plusieurs adhérants pseudo X mai Fiables

JeHanne

_________________
Meme si je ne parviens pas à décrocher la Lune,
Je resterais toujours parmi les Etoiles.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Tu représentes
Message non luPosté: 23 Nov 2008 12:30 
Hors ligne

Inscription: 21 Déc 2006 16:44
Messages: 115
exactement le sentiment d'hônneté et de confiance par le recit de tes propos, que celui que j'ai eu en rencontrant le Dc Morel Journel !
J'étais certaine de ce compte rendu, c'est magique !
Je voulais aussi dire que pour un chirurgien français qui ne travaille pas que pour le " blé " mais pour aider ses patients, c'est un homme d'espoir !
Merci Ewa par la force de ton récit de faire avancer les prochaines dans leur choix !


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
Message non luPosté: 23 Nov 2008 14:01 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 28 Juil 2005 00:58
Messages: 4536
Localisation: 00/00/00
grand merci Ewa pour le recit de ton opé , pas evident je pense de rememorer les instants de douleur de crainte a si peu de distance ...

merci ,c est un grand soulagement de te savoir satisfaite ici en france pour l ensemble des personne qui attendent ce moment "precieux" ...

ecrira tu ce recit sur ton site ?
comme ...l'epilogue d un long periple ?


tout plein courage pour la suite et tout mes voeux de retablissement

frederique
dans l attente
de ce jour precieux

_________________
LA TRANSSEXUALITE C ' EST BIEN ... A CONDITION D' EN SORTIR

pour ma petite pomme c'est finalisé alors
MERCI et @ BIENTOT ... peut être

bisous a toute et a tous


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
Message non luPosté: 23 Nov 2008 15:43 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 18 Avr 2006 15:59
Messages: 1662
Merci à toutes et tous pour vos messages.

Je vais prendre un peu de temps pour moi maintenant.

Je vous embrasse fort,

A bientôt,

Ewa


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
Message non luPosté: 24 Nov 2008 08:16 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 23 Sep 2004 14:59
Messages: 301
Localisation: agathé tiché (agde)
MERCI Ewa

Ton récit trés émouvant est un flot d'espoir pour toutes les filles dans le doute d'arrivées au sommet de leurs montagne.

En lisant ces lignes je n'ai pu m'empecher de repenser qu'il y a 6 mois je vivais ses instants hors du commun, mais de l'autre côté du monde, notemment les derniers instants pré-op ou une vie entière passent devant les yeux comme un film en accéléré, puis le réveil ou aprés quelques doutes on prend concience que c'est fait...enfin.

Maintenant la patience, beaucoup de patience encore et encore, mais tu vera tout ce passera normalement et puis tu a déjà tant subit.

Gros bisous ma chère Ewa, je suis vraiment ravie pour toi.

Porte toi bien, prend bien soin de toi.

_________________
http://karine34agde.skyrock.com/


KARINE L'HERAULTAISE

Rien de plus difficile que de n'être pas soi-même ou que de ne l'être que jusqu'où l'on veut
(P VALERY)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
Message non luPosté: 24 Nov 2008 13:12 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 21 Oct 2005 13:51
Messages: 424
Localisation: Montpellier
Bonjour Ewa,

Je dois dire qu'aux travers de l'honnêteté ainsi que de la clarté de ce temoignage, je trouve là, les qualités d'une belle personne.

Merci Ewa

Bise

Amélia

_________________
Je n'ai rien à cacher, juste à ... !


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
Message non luPosté: 24 Nov 2008 13:16 
Hors ligne

Inscription: 01 Oct 2007 14:51
Messages: 15
Ewa,

Je voulais simplement te féliciter pour ce merveilleux moment que tu es en train de vivre et te dire que tu as eu énormément de courage pour arriver jusqu'au bout, car c'est déjà très difficile d'aller jusqu'au bout dans un tel parcours, mais encore plus pour une personne dans ton "cas".

Un grand merci pour ton témoignage car il peut montrer à certaines personnes qu'en France ce type d'intervention est possible et qu'il y a des "chirurgiens" qui sont tout à fait humain. D'ailleurs, tu en apporte très bien la preuve dans ton récit.

A présente, pense à toi et apprécie chaque moment de ta vie à sa juste valeur.

Cordialement,

Carole


Haut
 Profil  
 
Message non luPosté: 25 Nov 2008 13:06 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 18 Avr 2006 15:59
Messages: 1662
Bonjour,

Je viens de relire mon récit et j'ai commis une erreur.... les restes de l'anesthésie je présume.... je suis rentrée à l'hôpital le mercredi 12 novembre 2008 ( et non le 13 ), j'ai été opérée le jeudi 13 novembre 2008.

Je suis convaincue que vous me pardonnerez cette erreur.

J'en profite pour vous donner quelques nouvelles après ma première "contre visite" chez le docteur Morel Journel, chirurgien, hier à J+11.

Tout va bien, rien à signalé.

Esthétiquement, celà prend forme de jour en jour ( j'adore )
Je dois appliquer des compresses cicatrisantes sur le "méa" afin de faciliter ce processus. Rien de contraignant et d'inquiétant.

J'ai commencé les dilatations, Je suis à une profondeur située entre 11 et 12cm, peut être, j'arriverai à gagner d'ici quelques semaines, mais celà me convient amplement. Je n'éprouve aucune douleur durant ces dilations, qui sont conseillées à faire par le docteur, 1/4 d'heure la séance, un maximum de fois ( nouveau protocole ).

En conclusion, je vais bien, je suis fatiguée certe, mais je vais bien, je marche normalement.


Je revois le chirurgien, lundi prochain.

Merci à toutes et tous pour vos messages de soutien,

Bise,

Ewa


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
Message non luPosté: 25 Nov 2008 13:12 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 09 Fév 2008 23:54
Messages: 643
merci Ewa pour c est news ,je ressens un sourire de bonheur apres cette lecture et c est tres agreable ,je suis heureuse pour toi
mille kisss andreea

_________________
OSEZ DIRE LE VRAI , PLUTOT QUE L AGREABLE......


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
Message non luPosté: 25 Nov 2008 13:29 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 28 Juil 2005 00:58
Messages: 4536
Localisation: 00/00/00
tres heureuse de te savoir heureuse et que de bonheur je te souhaite ,

bien entendu je t envie ENORMEMENT !! patience dans l azur , mon tour viendra

amicalement

frederique

_________________
LA TRANSSEXUALITE C ' EST BIEN ... A CONDITION D' EN SORTIR

pour ma petite pomme c'est finalisé alors
MERCI et @ BIENTOT ... peut être

bisous a toute et a tous


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
Message non luPosté: 26 Nov 2008 07:46 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 21 Fév 2006 11:09
Messages: 1029
Localisation: Mondes Entrelacés
Frederique a écrit:
tres heureuse de te savoir heureuse et que de bonheur je te souhaite ,

bien entendu je t envie ENORMEMENT !! patience dans l azur , mon tour viendra

amicalement

frederique


Ripley sans briquet

veille sur Toi l'arc en ciel a bien moultes couleurs adoussies

Bises

_________________
Meme si je ne parviens pas à décrocher la Lune,
Je resterais toujours parmi les Etoiles.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
Message non luPosté: 26 Nov 2008 10:24 
Hors ligne

Inscription: 26 Fév 2005 02:24
Messages: 1153
Localisation: Montpellier
Merci beaucoup Ewa pour ton témoignage.

Même si je ne me suis pas exprimée sur le forum, je n'ai pas oublié, comme bien d'autres, de penser à toi... Maintenant, prends soin de toi.
Je t'embrasse.

Abi

_________________
" Fais ce que ton cœur te dit de faire – de toutes les façons, on te critiquera.
Tu seras damné si tu le fais, et damné si tu ne le fais pas. "
Eleanor Roosevelt


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
Message non luPosté: 26 Nov 2008 15:32 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 17 Sep 2004 12:16
Messages: 2068
Localisation: citoyenne du monde!!!
Ewa, je me retrouve toutes a fait dans ton récie, tu a l'ars d'écrire et de savoir de surcroie métre en forme et de faire extrément bien comprendre et faire vivre au lecteure, ce que tu a vécu via ton récie! je te félicite; te souhéte un trés bon rétablisement. Malgrés ma connerrie je te fait un bisous

_________________


Noubliez pas que vous etes la femmes ou l'homme, de votre vie!!!


Image

Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
Message non luPosté: 26 Nov 2008 20:56 
Hors ligne

Inscription: 28 Déc 2006 13:56
Messages: 5170
Localisation: alpine rhone-haut
Toute ma sympathie Ewa,
bel exemple d'opiniatreté

une force de caractère avec toi qui te fera franchir bien des épreuves.

Et
Morel Journel prend du galon

A

_________________
NI MUSE NI SOUS-TYPE et ni dieu, ni maitre, ni gourou.
Mes propos ne visent personne, toute ressemblance, etc, (sauf mention contraire).
(angellin(n)e, angie, jamie, suzie, samy, cleo)
car le 7 est mon chiffre
7777 il est temps de s'arreter


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
Message non luPosté: 26 Nov 2008 21:11 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 28 Juil 2005 00:58
Messages: 4536
Localisation: 00/00/00
angelline a écrit:
Et
Morel Journel prend du galon

A


il a intérêt je le vois le 16 janvier prochain :D


a ce qu on nous dit ici il est tres humain , sympa , soit ... wait and see


j espère qu 'Ewa va etre satisfaite de jour en jour en effet un bon mois voir plus est nécessaire sans doute pour ce faire une bonne idée sur le travail OH!! combien délicat qu il a du faire avec son staff opératoire ,

standing ovation pour ce franchi qui tout de même nous considère avec ...considération ...enfin nous sommes en 2008 les filles peut etre est il superfétatoire de devoir prendre l avion pour des contrée lointaine ?

@bientot Ewa

nous te suivons dans ton récit avec grand intérêt et encore merci pour ton témoignage circonstancier.

frederique

qui trepigne

FINAL CUT

_________________
LA TRANSSEXUALITE C ' EST BIEN ... A CONDITION D' EN SORTIR

pour ma petite pomme c'est finalisé alors
MERCI et @ BIENTOT ... peut être

bisous a toute et a tous


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
Message non luPosté: 27 Nov 2008 08:18 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 18 Avr 2006 15:59
Messages: 1662
Frederique a écrit:
angelline a écrit:
a ce qu on nous dit ici il est tres humain , sympa , soit ... wait and see

Il n'y a pas de mot pour qualifier cet homme au combien humain et respectueux.


j espère qu 'Ewa va etre satisfaite de jour en jour en effet un bon mois voir plus est nécessaire sans doute pour ce faire une bonne idée sur le travail OH!! combien délicat qu il a du faire avec son staff opératoire ,

J'espère aussi. Un "staff" d'une grande qualité aussi.

standing ovation pour ce franchi qui tout de même nous considère avec ...considération ...enfin nous sommes en 2008 les filles peut etre est il superfétatoire de devoir prendre l avion pour des contrée lointaine ?

Il nous respecte et nous consacre chaque jour une part de sa vie

@bientot Ewa

nous te suivons dans ton récit avec grand intérêt et encore merci pour ton témoignage circonstancier.

C'est un service que je rends sincèrement, car j'aurai bien voulu avoir de tels témoignages il y a quelque temps......
frederique

qui trepigne

Je comprends mais il faut vraiment être prête à ce marathon physique et psychologique, je n'aurai de cesse de le répéter.
FINAL CUT


Bise,

Ewa


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
Message non luPosté: 27 Nov 2008 22:24 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 18 Avr 2006 15:59
Messages: 1662
Bonsoir,

Je voudrai juste ajouter ou développer une petite information mais qui a toute son importance.

La vaginoplastie, est une opération très lourde, physiquement et psychologiquement.

Je m'explique, nous ne sommes pas préparées physiquement et psychologiquement, aux soins intensifs qui nous sont pratiqués le jour et les jours suivant l'opération.

Je parle en mon nom, je suis séropositive.

Il faut savoir que la trithérapie fatigue énormément au quotidien.

Donc la trithérapie ( que je n'ai pas arrêté durant tout mon séjour hospitalier ), plus les soins prodigués tous les jours non stop nuit et jours, pour notre bien, je le souligne, tout cela m'a vraiment éprouvée psychologiquement et physiquement.
Je précise que je m'étais préparée physiquement ( cardio training ) et j'ai eu une hygiène de vie irréprochable ( nourriture, arrêt de la cigarette depuis une année ). Sans celà, je ne sais pas si je m'en serai aussi bien tirée qu'à aujourd'hui.

Voilà, je voulais juste le signaler, après en avoir discuté de vive voix avec mon amie Célia i love you , je pense important de le signaler, et de le redire une nouvelle fois, pour toutes celles qui se présenteront un jour à ce si beau jour. Préparez aussi votre santé, protégez-la, vous aurez gagné la moitié de la "bataille".

Je vous embrasse,

Ewa


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Cacaboudin, ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer de messages ou poster d’autres réponses.  [ 157 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3, 4, 5 ... 7  Suivante

Heures au format UTC [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Aller à:  
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par phpBB-fr.com