Logo i-trans

Le forum I - TRANS - Transsexualité | Transidentité - Info et Rencontres

Le forum trans - Transsexuelles, transsexuels, transgenres, hermas et autres humains de tous genres.


Entraide, droits civiques, droit à l' autodétermination sexuelle et fun

Nous sommes le 22 Juil 2017 12:36

Accompagnement et conseil parcours transsexualité

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 38 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2
Auteur Message
Message non luPosté: 14 Juil 2017 17:05 
En ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 12 Juil 2010 18:03
Messages: 1536
Localisation: Sud Livradois
Tout perdu - voilà ce que c'est d'être bourrée d'a priori faciles. Je suis une petite mémère grassouillette et rondasse, avec plein de "bons points" comme disait ma "marraine". Mais la visibilité est question, comme je l'ai x fois écrit ici, de rapports sociaux et d'évolution des normes. Dans une époque où même des nanas cisses sont suspectées de transsité, il faut arrêter de rêver sur une bienveillance et un passing moyen général effectif - il y a une véritable "chasse" (généralment pacifique ici) aux transses. Moi je tiens (et ce, je souligne, aussi contre la plupart du milieu associatif qui fait l'impasse sur la question, surtout que les ftm qui n'ont pas ce genre de problème y tiennent de plus en plus la tribune) que l'invisibilité transse est globalement très moyenne, que son impression tient beaucoup à la politesse des cis' (qui n'est pas du tout un mal, je souligne), mais que la première vague d'intolérance la ferait éclater. Cela dit, je suis d'accord avec toi, c'est une projection - moi je suis très matérialiste et historienne, et je note que les périodes de crise et d'appauvrissement ont à peu près toujours été des périodes régression et de tension. Si on y coupe, tant mieux ; je suis une anti warrior et une anti martyre par principe, vivre est la priorité. Mais on n'échappe pas aux choses simplement en n'y croyant pas.

Et franchement, je vais te dire, quand je séjourne en ville, je croise de plus en plus de nanas transses, y compris de qui ont tout l'air à leur contenance de se considérer "achevées". Déjà ça montre bien que notre nombre augmente rapidement et partout - ce n'était pas du tout le cas en 00. Mais aussi, hé bien je les trouve fort perceptibles. Pas éclatantes, mais très perceptibles. Même sans faire un mètre quatre vingt dix, ou être anguleuses à mort. Enfin, pareil, un corps trop travaillé est très visible, attire la curiosité. Bref, bien des collègues très rabotées, très liopfillées, ce que j'appelle à la Laverne Cox, sont visibles précisément parce que les tropes féminins sont trop appuyés par rapport à la moyenne. Il y a plein de manière à la chose quoi.

Pour la comités de quartier, oui, le mot est fort mais quelque part, l'atmo et les idées étaient telles que je pense que ces gentes participeraient, le cas venant à échoir, au moins passivement, à un meurtre de masse de quelque minorité. Bref on peut pas dire que c'était pluraliste quoi...

Après, les choses te donneront peut-être raison sur ces points. C'est comme je te dis ce que moi même je pensais il y a un bon nombre d'années. Mais tu vois, par exemple, je ne pensais pas non plus vraiment qu'on serait autant à présent et que notre population continuerait à augmenter si vite.
Cela dit, je ne vois pas non plus de contradiction de fond, et même l'inverse, à un grand nombre et à une assimilation. Mais je pense que dans ce cas là il y aura sans doute des changements sociaux de fond, pas préalables mais consécutifs.

_________________
La fem-garoue ! Toujours aussi mal épilée, toujours intenable malgré ses rhumatismes les nuits de pleine lune et les jours de révolution sociale. Et pis aussi, faut bien le dire, quand y a du bon vieux punk-rock raisonnablement mélodique des années 80...


Haut
 Profil  
 
Message non luPosté: 14 Juil 2017 17:23 
En ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 12 Juil 2010 18:03
Messages: 1536
Localisation: Sud Livradois
Bon, allez, si on prenait l'engagement, moi la première, de ne plus envahir les post des autres avec des questions de fond dont on a déjà débattu trente fois ? On n'a qu'à lancer les nôtres, si on veut continuer d'en causer, pas difficile.

_________________
La fem-garoue ! Toujours aussi mal épilée, toujours intenable malgré ses rhumatismes les nuits de pleine lune et les jours de révolution sociale. Et pis aussi, faut bien le dire, quand y a du bon vieux punk-rock raisonnablement mélodique des années 80...


Haut
 Profil  
 
Message non luPosté: 14 Juil 2017 20:35 
Hors ligne

Inscription: 15 Mai 2017 21:59
Messages: 75
Localisation: Nièvre
Paas d'accord Tout dépend concernant la campagne, Natascha. Il y a une différence entre y passer quelques jours et y vivre en permanence. Certaines personnes y sont ouvertes d'esprit, mais malheureusement pas toutes. La moindre différence peut y être mal perçue. Enfin, il faut encore distinguer la campagne dite ''profonde'' (petits villages) et les ''petites villes'' (grandes villes du département).


Haut
 Profil  
 
Message non luPosté: 14 Juil 2017 20:38 
Hors ligne

Inscription: 15 Mai 2017 21:59
Messages: 75
Localisation: Nièvre
La ville a disons au niveau mentale environ 20 ans de retard sur les grandes villes style Paris, où les trans (je déteste ce mot péjoratif) passent plus facilement inaperçu(es), même si cela s'améliore. :cry:


Haut
 Profil  
 
Message non luPosté: 14 Juil 2017 20:41 
Hors ligne

Inscription: 15 Mai 2017 21:59
Messages: 75
Localisation: Nièvre
Je vis dans une petite bourgade où cela n'est pas toujours simple (beaucoup en plus de personnes âgées pas toujours ouvertes d'esprit.


Haut
 Profil  
 
Message non luPosté: 14 Juil 2017 20:43 
Hors ligne

Inscription: 15 Mai 2017 21:59
Messages: 75
Localisation: Nièvre
Vivement que la France passe dans le troisième millénaire côté mentalité, car parfois ça urge...


Haut
 Profil  
 
Message non luPosté: 14 Juil 2017 23:11 
Hors ligne

Inscription: 06 Jan 2015 14:34
Messages: 673
Localisation: lyon 69006
alice58 a écrit:
Paas d'accord Tout dépend concernant la campagne, Natascha. Il y a une différence entre y passer quelques jours et y vivre en permanence. Certaines personnes y sont ouvertes d'esprit, mais malheureusement pas toutes. La moindre différence peut y être mal perçue. Enfin, il faut encore distinguer la campagne dite ''profonde'' (petits villages) et les ''petites villes'' (grandes villes du département).

Exactement. Et oui je confesse que j y suis depuis quelques années transition terminé donc cela passe assez bien jamais eu de remarque quand je vais chercher mon fromage ou mon lait a la coop . Au pire et c est souvent on me prend pour une allemande ou une hollandaise dans le village car j ai renseigner des touristes perdu une fois et cela a fait le tour . La femme du fils machin est étrangère. comme dans tout les petits coin arriéré c est pour eux ce qui correspond a taille et a mon accent. Mais oui je comprend la difficulté et la solitude en campagne loin de tout sans voiture .


Haut
 Profil  
 
Message non luPosté: 15 Juil 2017 15:56 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 21 Juin 2016 16:08
Messages: 9
Il y a quelques années encore, j'étais à bord du petit bus gratuit qui fait le tour de ma ville.
Un jeune homme blanc parmi une majorité d'hommes blancs.

Tous les regards étaient braqués sur une personne sans domicile fixe qui, en plus, était transgenre MtF.
Un silence de mort dans un premier temps.
Après les regards vint l'agression verbale de la part d'un de ces piliers de comptoir bien réactionnaire qui a un avis sur tout et croit bon de le partager.

"Le revoilà, l'autre. Faut mettre ça dehors ! Il tapine sûrement pour se payer des nichons. Je sais, on me la dit. Allez qui met cette chose dehors avec moi ?".

Personne ne broncha, pas même le conducteur.

Outré, je me levai alors pour intervenir, mais le bus s'arrêta et la victime s'enfuit.

...

Hier, j'étais face à mon miroir. Ma nouvelle perruque et mon maquillage me donnait enfin un visage rayonnant. J'étais moi, tellement moi, que j'ai failli sorti en fille de la tête au pied pour aller chercher mon pain. Pour la première fois.

J'étais insouciante.

Mais au moment de tourner la poignée de porte, j'ai repensé à cette histoire. Un frisson m'a parcourt le corps et je n'ai pas osé.


Haut
 Profil  
 
Message non luPosté: 15 Juil 2017 17:04 
Hors ligne

Inscription: 15 Mai 2017 21:59
Messages: 75
Localisation: Nièvre
C'était il y a combien de temps?


Haut
 Profil  
 
Message non luPosté: 17 Juil 2017 12:13 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 29 Juil 2014 13:25
Messages: 79
Localisation: Tours / 37 - Région Centre
Salut ChloEverteen.

Je comprends ton ressenti. C'est super flippant.
Lorsque je suis allée voir ma psy pour la première fois habillée et maquillée je devais quitter mon domicile au bord d'une route hyper passante dans un petit village.
En plus j'y bossais, y étais hyper connue et j'avais pour m'aider, une voiture pourrie hyper reconnaissable ! :roll: :mrgreen:
La totale !

Je suis arrivée à destination, j'avais les jambes qui flageolaient et le coeur tellement rapide qu'il aurait fait buguer un radar pour excès de vitesse ! :lol:

Ce que tu peux faire si tu as de la famille ou des amis dans une autre ville, c'est aller chez eux, pourquoi pas en garçon, te changer sur place et profiter de la vie dans un lieu où personne ne te connait.

La première sortie est la plus flippante, mais aussi je pense la plus mémorable. Celle où on se dit, j'ai osé.

Quand tu prends enfin les hormones, que tu assumes ta vie au quotidien, que les gens t'appellent "madame" sans se poser de question... qu'est ce c'est bon !

Bon courage à toi.

_________________
"Le hasard, c'est le Bon Dieu qui se promène incognito." Albert EINSTEIN.
"Il existe deux choses infinies : l'Univers et la Bêtise Humaine. Encore que... pour l'Univers, j'ai un doute." Albert EINSTEIN
"On ne nait pas Femme ; on le devient." Simone de Beauvoir. Elle aurait pu ajouter "C'est quand même plus facile quand on a les bases."


Haut
 Profil  
 
Message non luPosté: 17 Juil 2017 16:12 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 21 Juin 2016 16:08
Messages: 9
Ça a dû être une expérience incroyable, tu as beaucoup de courage d'y être arrivée dans de telles conditions.

Oui, je m'étais déjà dit que ce serait l'idéal de faire une sortie dans un endroit où l'on ne connaît personne, du moins pour évacuer la peur d'être reconnue.

Pour la peur d'être agressée et insultée, hélas, je pense que la transphobie est partout présente et plus admise encore que d'autres formes d'oppression.


Haut
 Profil  
 
Message non luPosté: 17 Juil 2017 18:29 
Hors ligne
Administratrice
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 12 Avr 2003 15:09
Messages: 5077
Localisation: Au pays des tielles et du mistral gagnant
On a tout(e)s*vecu des moments pénibles ou flippants.
Si je n'ai plus vécu ca depuis 2001 pour moi, j'ai quelquefois été là quand une copines se faisait tapisser dans la rue ou dans un magasin.
Bien sur, comme dit plus haut que certaines réactions sont meilleures que d'autres. Mais comme il n'y a pas un seul profil d'agresseur, il n'y a pas une réponse standard idéale qui marchera dans toutes les situations.

Quelquefois l'attitude de non réaction et de baisser les yeux marchera avec certains connards
Quelquefois cette même attitude donnera a d'autres connards l'incitation a monter une étape de plus dans l'agression ou l'insulte ( les lâches adorent s'en prendre a ceux qu'ils étiquettent de faibles)


Quelquefois aussi certaines manquent un peu de jugeote en allant se balader déguisées en allume cigare caricaturale à des heures et dans des lieues ou aucune nana un tant soi peu prudente se risquerait autrement qu'en jean et col roulé :)

__________________________________________________

Je crois que l’idéal c'est la transparence. C'est a dire avoir complétement intégré son nouveau sexe et son langage non verbal au point qu'aucun seraphin ne puisse vous voir d'un sexe différent de celui de sa sœur.
A la différences des noirs ou de certains maghrébins nous sommes en théorie une minorité non visible, un peu comme les juifs :) donc si on ne sait pas que vous êtes trans, le problème disparait. Vous continuerez a subir les comportement machistes et insultes sexistes mais on ne vous insultera pas a cause de votre transsexualité.

Ca n’empêche pas d’être fière de ce que vous êtes mais au moins vous avez le choix de l'endroit ou vous assumez ou pas

A quoi bon se balader avec un écriteau " trans in board" quand vous allez acheter une pizza ?





*C'est pas évident non plus pour les FTM

_________________
«Ce qu'il y a de plus profond dans l'homme c'est la peau.» [ Paul Valéry ]
Courage is contagious [ WikiLeaks ]


Haut
 Profil  
 
Message non luPosté: 20 Juil 2017 00:57 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 13 Avr 2012 22:10
Messages: 5392
Localisation: pres de Jyon Grrrr
plûme de roche a écrit:
Bonjour à toutes, ma question s'adresse plus particulièrement aux MTF.

Est-ce que ça vous est arrivé de subir des insultes dans la rue ou ce genre de maltraitances : si oui qu'est-ce que ça vous a fait ressentir, comment vous l'avez vécu ? Comment vous avez géré les émotions etc ?

Aussi selon vous quelle est la meilleure manière de réagir dans ce genre de cas... Et biensûr en restant le plus possible dans un mode d'expression / rôle social féminin pour ne pas augmenter le risque d'être considérée comme du mauvais genre et donc encore plus mal vue ?

Merci d'avance si vous pouvez me répondre.



bonjour,
cela peut t'amener à repenser ton apparence , c'est à dire la manière dont tu t'habilles par rapport à ton physique, ce qui n'est pas indépendant (de nos jours en tout cas) des endroits où tu te rends.
personnellement, j'ai mis un certain temps à comprendre que 1°) le look plaisant que j'avais dans mon mirroir chez moi ne restituait pas l'image dans la rue, 2°) on ne s'habille pas de même selon le lieu ou l'on se rend et 3°) il faut aussi veiller aux excès tentant (maquillage etc) dans un quotidien où la simplicité tend à l'emporter.
On voit parfois des nanas et "bonnes femmes" cis accoutrées de manière scandaleuses, mais elles seront taxées de pouf en premier, là où des trans prendront le trav direct.

_________________
jamgie = angelline,angellinne,samyda,cleopotra,suzie-cute,jamie
je garde "ni muse ni soustype" car c'est du Angelline copyright
pour le reste, je garde le 7, mais ici ce sera 1111111
Emprunt « [b][size=85]Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque. A te regarder, ils s’habitueront[/size][/b]. » R.C.
Mon expérience vaut largement celle de tous les charlots du monde et je n'ai QUE des ami(e)s


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 38 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 8 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Aller à:  
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par phpBB-fr.com